Portrait: Awat Ali

awat-time

Awat Ali, 25 ans, journaliste et réalisateur indépendant.

Awat mène deux activités de front: auteur de films documentaires, il est aussi rédacteur en chef d’un magazine économique qui traite des relations internationales des entreprises Kurdes Irakiennes.

Il participe à l’atelier pour réaliser « Le temps n’attend pas », qui nous plonge dans l’univers des rappeurs de Sulaymaniya.

« Je souhaite montrer que la société Kurde a entâmé un changement qui a commencé en 1991. En 2003, fait son apparition la culture rap. Ces types tatoués sont évidemment peu tolérés ici. Notre film parle du choc entre la culture traditionnelle et ce nouveau phénomène, qui passionne garçons et filles « .

Il est très difficile de réaliser des films documentaires en tant qu’indépendant, mais Awat a fait son choix :  « Au Kurdistan d’Irak les télévisions appartiennent aux partis politiques et servent les propos de leurs dirigeants. Cela pose un véritable problème. Moi je préfère produire mes films avec l’argent que je gagne par ailleurs.  »

Ce jeune réalisateur aux idées bien arrêtées sur ce qu’indépendant veut dire, a déjà réalisé deux films. Dans le premier il s’est intéressé au professeur d’origine Kurde de Saddam Hussein. Dans le suivant, il a recueilli les récits d’anciens peshmergas blessés dans la lutte contre le régime. « Je ne suis pas satisfait: il se trouve que mes films ne sont pas aboutis pour des questions matérielles », poursuit Awat. « Cet atelier, DoKu3, me permet de me perfectionner et de mener mon projet jusqu’au bout.  »

En attendant avec impatience le Premier Festival d’Automne de Sulaymaniya, en préparation, il réfléchit déjà à son prochain film. Il va s’appeler « Mines City » et parlera de nombreuses victimes irakiennes des mines antipersonnelles.

English version

Awat Ali, 25 years old, reporter and independant filmmaker.

Awat works as a director of documentary films and as a line editor of an economist magazine.
In this workshop, Awat is making the film « Time doesn’t wait » which talks about rappers in Sulaymaniya.

« I want to show the change in Kurdistand of Iraq society since 1991. In 2003, a new thing appeared : rap culture. This kind of music, tatoos, and tags are not really appreciate in our place, but I am sure that’s the same everywhere in other countries. The film talks about contrast between traditional culture and this very new way of life ».

It’s quite difficult to make films as an independant. But it’s his choice :  « in Kurdistan, the channels televisions use to work with politcal views. Everything is propaganda. It’s a real problem. »

Awat has already directed two documentary films. The character of  the first one was the Saddam’s teacher who is Kurdish. The other film was about peshmergas. Unfortunatly, he couldn’t complete these because of material reasons : « by this workshop, DoKu3, I can improve my work and make a films in better conditions. »

Awat believes in the choice he made… He is now waiting for the screeninf of DoKu3 and the first edition of the Sulaymanyia’s film festival. Awat is thinking about his next film… the topic is mines, personnal bombs.

2 réponses à “Portrait: Awat Ali

  1. Ce n’est pas que je néglige les votres… Au contraire, bravo pour ces info régulières, si denses, très alimentées (pas alimentaires)… Ma petite info perso : demain samedi sur Arte, le cinéaste kurde Yüksel Yavuz expliquera la nature du conflit entre Turcs et Kurdes… La critique ajoute : passionnant. En attendant bon vent pour votre Jour J !

  2. Bouton: Merci pour ces infos! Nous ne nous sentons pas négligés, même si nous aimerions être submergés par une avalanche de messages!!! Intéressant le documentaire? On rappelle qu’ici nous sommes au Kurdistan d’Irak et que ce n’est pas du tout pareil, y compris la langue. À bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s