Portrait: Rizgar Mustafa

peshmerga-rizgar01

Mémoire de Peshmerga

Rizgar, interprète franco-kurde pour l’IKF, est aussi chargé du musée de la Prison Rouge, dédié à la mémoire des dissidents de Saddam qui y furent enfermés et torturés.

Sa vie en quelques dates:

1979, Irak : « C’est la plus belle période de ma vie… Comme beaucoup de jeunes, je voulais être un héros de la résistance Kurde, de notre Histoire« .
Rizgar, dès son jeune âge, milite au nom de sa famille, de ses idéaux, de son peuple. Il se joint au groupe marxiste léniniste de l’époque, le Komala. Avec ses camarades, il veut mobiliser le peuple contre le Régime répressif du Baas.

1987, région de Karadar :
Engagé comme peshmerga, il assiste du haut des montagnes kurdes à l’Anfal : « J’ai vu des villages entièrement rasés. La vie et soudain… plus rien… On a voulu anéantir notre peuple. Mais nous devions résister. Nous avons occupé ces terres massacrées par Saddam« .

1990, Paris: Blessé au cours d’une bataille, Rizgar obtient une bourse pour étudier en France.

2008, Sulaymaniya: Aujourd’hui, Rizgar est amer : « Je désespère, Le présent  n’est pas à la hauteur du sacrifice de tous ceux qui ont donné leur vie: mes jeunes camarades de l’époque. L’esprit de résistance est en péril dans notre société qui ne fonctionne plus que pour le profit« .

Une réponse à “Portrait: Rizgar Mustafa

  1. Pingback: Do.Ku 3 n’est pas fini… « doku 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s