Portrait : Zemnako Karim

zemnako-portrait

Zemnako Karim, 29 ans réalise « Danse avec la nuit ».

C’est l’histoire d’un jeune danseur qui vit dans les murs de l’académie de

danse moderne. Ses parents sont les gardiens du lieu, et la nuit, la salle de

répétition lui appartient.

Zemnako est lui même un ancien danseur. Depuis sept ans, il travaille pour

la télévision au Kurdistan, mais aussi à Bagdad.

« Je suis passionné par le théâtre, mais j’ai besoin de gagner ma vie, c’est

pour cela que je travaille pour la télévision. »

Zemnako a été choisi par Kurdsat, une des deux grandes chaînes par

satellite kurdes, pour participer à l’atelier Doku3.

« C’est une opportunité pour moi de réaliser un tel film, Je veux parler

d’un sujet tabou ici, l’absence de contact entre les hommes et les femmes.

Pour souligner les contrastes entre tradition et modernité, j’ai choisi un

univers que je connais très bien, celui de la danse. Les corps se frôlent, se

touchent… comme il n’est pas possible de le faire à l’extérieur de l’école. »

A travers ce film, Zemnako revendique l’idée que l’art permet de participer au

changement d’une société et considère le documentaire comme un

formidable outil pour bousculer les mentalités. Mais difficile de raconter

des histoires comme « Danse avec la nuit » en dehors de cet atelier où les

réalisateurs sont poussés à libérer leur créativité.

Quel projet après ce film?

« Je ne sais pas. Je ne peux pas y penser. Je suis complètement plongé

corps et âme dans le montage de ce film. »

English version

Zemnako Karim, 29 years old is directing the film « Dancing with night ».

It’s a story about a young dancer who lives in the academy of modern

dance with his parents who are housekeepers of the building. All the

nights, the rehearsal hall belongs to Dilshad.

Zemnako was a professional dancer but since seven years, he works for

television channels in Kurdistan, and also Bagdad.

« My passion is theatre, but I had to earn my life, and I begun to work for

TV. »

Zemnako has been chosen by Kurdsat TV, one of the two main Kurdish

channels to participate at the workshop Doku3. « This is an opportunity

for me to make such a personal film. I want to talk about a controversial

subject : in our society, no contact between men and women is allowed in

public space. To show the contradiction between traditions and

modernity, I’ve chosen dance. Bodies are in contact… not like outside of

the school.

Zemnako claims the idea that Art and especially documentary film can

change people’s mind. But it’s difficult to tell this kind of stories outside

from a workshop like this one, here.

And after, which project for Zemnako?

« I don’t know. I can’t think about it by now… cause I’m totally involved in

my actual film. »

3 réponses à “Portrait : Zemnako Karim

  1. J’ai vraiment hâte de voir ce film, le sujet me passionne. Good luck Zemnako!

  2. Magda: Il en a bien besoin, il croule sous les rushes (27 DV) et a du mal à retrouver le fil de son histoire.

  3. Pingback: Do.Ku 3 n’est pas fini… « doku 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s